Comment réduire son empreinte carbone ?

Selon l’ADEME, les Français changent de téléphone en moyenne tous les deux ans. Et 88% d’entre eux en changent alors que l’ancien fonctionne encore…

Conserver son smartphone plus longtemps

La première chose à faire serait donc d’utiliser son smartphone le plus longtemps possible ! Objectif : prolonger son cycle de vie, et endiguer la production et le renouvellement trop rapide de nos appareils. En un mot, ne plus se laisser avoir par les effets de mode, la publicité intempestive, l’attrait de nouvelles fonctionnalités plus ou moins utiles ou un nouveau séduisant design…

Choisir un téléphone plus durable

Et quand un changement d’appareil s’impose, et seulement alors, il faudrait  se diriger vers des smartphones plus durables, à l’instar du fameux Fairphone, dont la conception et la production sont pensées par une entreprise hollandaise pour intégrer des contraintes environnementales et de commerce équitable. Une autre option serait la sélection de téléphones reconditionnés, c’est-à-dire d’appareils ayant déjà vécu et dont la bonne condition a été rétablie afin d’être remis en vente. En joker, brider son appétit et se contenter d’un écran de petite taille : car plus l’écran est gros, plus il est nocif pour l’environnement !

Faire plier les fabricants

A plus grande échelle, il faudrait aussi que les citoyens endossent véritablement le rôle de consommacteurs pour faire pression sur les marques et que ces dernières limitent enfin l’usage de l’obsolescence programmée. En effet, de manière générale, les smartphones ne sont pas conçus pour être réparables, compatibles et évolutifs dans le temps, avec leurs batteries collées ou soudées, leur absence de pièces de rechange, et l’utilisation de systèmes d’exploitation exclusifs. A ce titre, le bilan carbone de l’iPhone fait tout particulièrement grincer des dents…

Une piste serait d’inciter les fabricants à adopter l’écoconception. Cela induirait par exemple d’opter pour des matériaux plus robustes et de rallonger la garantie de nos appareils. Or, à ce jour, rien au niveau législatif n’est imposé aux constructeurs…  

A garder en tête la prochaine fois que nous devrons changer de téléphone !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.